On l'appelle CALME...

Cela s'appelle calme et cela m'a coûté de nombreuses tempêtes.

On l'appelle calme et quand il disparaît, je sors à nouveau pour le chercher.

On l'appelle calme et cela m'apprend à respirer, à penser et à repenser.

On l'appelle calme et quand la folie le tente, des vents sauvages sont déchaînés et difficiles à contrôler.

C'est ce qu'on appelle le calme, et cela vient avec les années où l'ambition de jeunesse, la langue lâche et le ventre froid conduisent à plus de silence et de sagesse.

Le calme est appelé lorsque vous apprenez à bien aimer, lorsque l'égoïsme cède la place au don et que la non-conformité disparaît pour ouvrir votre cœur et votre âme en vous donnant tout entier à quiconque veut recevoir et donner.

On l'appelle calme lorsque l'amitié est si sincère que tous les masques tombent et que tout peut être compté.

On l'appelle calme et le monde y échappe, l'ignore, inventant des guerres que personne ne gagnera jamais.

Le calme est appelé lorsque le silence est apprécié, lorsque les bruits ne sont pas seulement de la musique et de la folie mais le vent, les oiseaux, la bonne compagnie ou le bruit de la mer.

On l'appelle calme et sans rien payer, il n'y a pas de pièce de n'importe quelle couleur qui puisse couvrir sa valeur quand elle se réalise.

Cela s'appelle calme et cela m'a coûté de nombreuses tempêtes et je les traverserais mille fois plus jusqu'à ce que je le retrouve.

C'est ce qu'on appelle le calme, je l'apprécie, je le respecte et je ne veux pas le laisser partir ...

Dalaï Lama


56 vues1 commentaire